Faites analyser votre gène ACTN3 par notre entreprise leader mondial de l’analyse génétique pour les sportifs : AnabolicGenes

ACTN3 est l’un des gènes le plus étudié dans le monde du sport. Il affecte fortement notre composition musculaire. Nous avons TOUS ce gène, par contre nos variantes de ce gène sont différentes. Il y a 3 variantes de ce gène que nous pouvons avoir : RR, RX et XX. Le gène ACTN3 est responsable de la production d’alpha-actinin-3, une protéine moléculaire que l’on retrouve dans nos fibres rapides IIA et IIB. Les recherches scientifiques ont démontré que si vous possédez la variante XX, vous vous retrouverez avec une déficience en alpha-actinin-3. Les personnes possédant cette variante ne peuvent tout simplement pas produire cette protéine, et en contrepartie produiront plus d’alpha-actinin-2 qui augmente les capacités d’endurance. (Figure 1)

gène actn3
gène actn3

Gène ACTN3 et performance

Une recherche scientifique a fait faire à ses sujets un exercice utilisant un dynamomètre isocinétique ( un appareil de haute technologie capable de mesuré la force produite ). Les sujets possédant la variante RR ont pu générer plus de force que les personnes possédant celle du XX. Ainsi, il y a une forte évidence génétique nous mettant en avant pourquoi certaines personnes sont plus susceptible de produire plus de force que d’autres, en ayant le même temps de pratique.

Qui a le gène de l’ACTN3 ?

La fréquence du groupe XX varie fortement entre les populations des quatre coins du globe – de 25% dans la population asiatique, à <1% dans la population Bantu. Chez les populations européennes, approximativement 18% des personnes ont la variante XX.
Les recherches scientifiques ont démontré que les athlètes d’élite dans différents sports sont très susceptible d’avoir un génotype bien spécifique par rapport aux besoins que le sport requiert – Figure 2.
Les sprinteurs ont une très faible fréquence du groupe XX. En fait chez les sprinteurs Olympique, il n’y en a aucun possédant le XX. On les retrouve surtout avec la variante RR, et en plus faible fréquence, celle du RX. Chez les athlètes d’endurance ( ex: triathlon ), c’est le XX que l’on retrouve très souvent.

Figure 2

Conclusion

Les recherches scientifique ont conclu que les sujets possédant le génotype RR génèrent plus de force et puissance et ainsi ont une plus grosse proportion de fibres rapides (IIA et IIB) dans les muscles, comparés au génotype XX.
Le problème est que la génétique est beaucoup plus complexe que ça et que la composition des fibres musculaire est influencée par pleins d’autres gènes et leur interactions. C’est pourquoi Anabolicgenes ne teste pas uniquement le gène de l’ACTN3 mais tout un panel de gène et les interactions entre eux ( ACTN3, PPARA, ACE, PGC1A, etc… ). Découvrez notre panel complet en cliquant ici

Vous souhaitez analyser votre gène ACTN3 ? Cliquer ici

 

Article in English : Click here